Sophie Gaubert – Storytelleuse

Un vers de Verlaine. Un poème de Baudelaire. Et puis le Bateau Ivre. 18 ans. Pas un jour sans que je ne goûte les mots. Leur douceur, leur sensualité, leur audace, leur intensité. Puis vint l’image. Saisissante. Captivante. Eblouissante. Et finalement la fascination d’un mot à côté d’une image.